Clairement, il y aura un avant et un après cette expérience. Car cette dernière était vraiment hors norme. Il y a deux semaines, je me suis en effet offert un vol en avion de chasse. Et je crois que je ne regarderai plus jamais le ciel de la même manière ! Cette expérience a eu lieu à Re,,es, et a été une expérience quasi lovecraftienne : indicible ! Le problème qui se pose à moi maintenant, c’est de découvrir quelle autre activité démente je vais bien pouvoir effectuer. C’est que je les enchaîne, depuis quelques années, les activités extraordinaires, et il va commencer à être difficile de me renouveler. Dès lors que je peux m’essayer à une activité un peu différente, je n’hésite pas une seconde : je signe sans regarder à la dépense. Certains trouvent même que je suis déraisonnable. Mais ceux qui mettent ça sur le compte d’un caractère capricieux n’ont vraiment rien compris. Il y a quelques temps, j’ai en fait perdu mon meilleur ami. Et cette mort aussi soudaine qu’injute m’a poussé à voir les choses autrement. Elle m’a rappelé que je pouvais mourir, moi aussi. Bon, cette information ne m’avait certes pas échappé, mais je ne ressentais pas cette vérité aussi durement. Je crois qu’on est tous comme ça, d’une certaine manière : l’on ne pense pas à sa propre mort. Mais celle de cet ami a tout remis en question. On ne peut pas ne pas avoir la bougeotte lorsqu’on sent sa propre mortalité : cette intelligence vous incite à bouger, à cueillir les roses de la vie, comme on dit. Si je devais vous donner un seul conseil, ce serait de suivre mon exemple : vivez votre vie sans perdre une minute. Et ne me dites pas que ce conseil est une évidence, parce qu’il est rarement suivi. Ne cessez jamais de bouger, ne vous encroûtez pas. Prenez l’air, testez les activités qui vous font envie, et ne soyez pas trop responsable. Vivez avant que ce ne soit plus possible. Et si le vol en avion de chasse vous fait de l’oeil, n’hésitez pas ! Je vous mets en lien le site où j’ai déniché ce vol en avion de chasse.

Publicités